Tout ordinateur est conçu à partir de circuits intégrés qui ont tous une fonction spécialisée (ALU, mémoire, circuit décodant les instructions etc.).

 Ces circuits sont fait à partir de circuits logiques dont le but est d’exécuter des opérations sur des variables logiques (0 ou 1).

Les circuits logiques sont divisés en deux types: – Combinatoires – Séquentiels.

Un circuit combinatoire est défini par une ou plusieurs fonctions logiques, par contre dans un circuits séquentiels les sorties dépendent non seulement de l’état des variables d’entrée mais également de l’état antérieur de certaines variables de sortie (propriétés de mémorisation)


Faculté : de Technologie

Département : Génie Mécanique

Enseignant de la matière : GUIA Hossam Eddine

EMail : housguia@gmail.com


Public cible : 2ème année Licence Électromécanique

Intitulé du cours : Logique combinatoire et séquentielle

Crédit : 04

Coefficient : 02


  Information sur le cours

Faculté :  Technologie

Département : Génie Mécanique

Public cible : 2ème année, Génie Mécanique

Intitulé du cours : Science des Matériaux

Crédit : 01

Coefficient : 01

La science des matériaux repose sur la relation entre les propriétés, la morphologie structurale et la mise en œuvre des matériaux qui constituent les objets qui nous entourent (métaux, polymères, semi-conducteurs, céramiques, composites, etc.). Elle est au cœur de beaucoup des grandes révolutions techniques.

Les matériaux sont à la source de la technologie et du monde industriel. La réussite technique et le succès commercial d'un produit fabriqué dépendent en grande partie du ou des matériaux choisis. Sélectionner un matériau n'est généralement pas une opération simple compte tenu de la grande variété proposée. Le choix dépend autant du prix que des qualités propres du matériau et du procédé de fabrication retenu pour la réalisation. La sélection est le plus souvent effectuée en équipe, client et concepteur étant associés aux techniciens de fabrication.


I. Informations sur le cours

Faculté: technologie

Département: Génie Mécanique

Public cible : 3eme année Licence, spécialité Electromécanique

Intitulé du cours : Schémas et appareillages

Crédit:03

Coefficient:02

Durée : 15 semaines

Horaire: Jeudi : 14h00-15h30

Amphi: B

Enseignant : Cours et TP: M. Bachir ZINE

Résumé du cours

La parfaite maîtrise de l’énergie électrique exige de posséder tous les moyens nécessaires à la commande et au contrôle de la circulation du courant dans les circuits qui vont des centrales de production jusqu’aux consommateurs. Cette délicate mission incombe fondamentalement à l’appareillage électrique.

L’appareillage électrique est d’assurer en priorité la protection automatique de ces circuits (les circuits qui vont des centrales de production jusqu’aux consommateurs) contre tous les incidents susceptibles d’en perturber le fonctionnement normale de ces circuits.

Le schéma électrique est un moyen de représentation des circuits et des installations électriques, c’est donc un langage qui doit être compris par tous les électriciens.



Ce cours traite quelques concepts de la discipline de l’aérodynamique des écoulements de fluide visqueux compressible. Quand un fluide se meuve à des vitesses comparables à sa vitesse de son, les variations en densités seront considérable et l’écoulement sera nommé compressible. Ce type d’écoulements est difficile de le réaliser pour les liquides, puisque la génération des vitesses soniques nécessite de hautes pressions de l’ordre de 1000 atm. Cependant dans les gaz, un doublement de pression peut causer un écoulement sonique, de ce fait que la science qui étudie l’écoulement compressible des gaz est souvent appelée Gazodynamique.

Ce cours de Turbomachines

est destiné aux élèves de troisième année Licence ayant choisi la filière de Génie Mécanique et spécialité énergétique. Il correspond au module de Turbomachine.

Pour échanger de l'énergie entre un fluide et un système mécanique, on utilise ce qu'on appelle des machines à fluides. Ce sont souvent des machines tournantes ou turbomachines. Le transfert de l'énergie de la machine vers le fluide se fait grâce à des pompes. La transformation inverse est faite par des turbines. Ces dernières peuvent alors, soit transmettre directement l'énergie mécanique a une autre machine à faire fonctionner, soit, à leur tour, échanger leur énergie mécanique avec un alternateur pour la transformer en électricité. L'énergie des fluides provient soit de leur énergie potentielle, dans le cas d'une chute d'eau, soit de leur énergie cinétique dans le cas des éoliennes, soit encore d'une source d'énergie thermique : énergie nucléaire ou énergie de combustion. Les turbomachines sont donc en première ligne pour la production d'énergie utilisable par la société que ce soit à des fins industrielles ou de consommation domestique.

 Le cours a pour but de familiariser l'étudiant avec le différent type de turbomachines telles que les pompes, les compresseurs ainsi que les turbines à gaz et vapeur. Les notions d'aérodynamique, de thermodynamique et de mécanique des fluides sont appliquées afin d'établir la modélisation et la compréhension de l'écoulement dans une turbomachine et pour développer des éléments de base pour la conception et la sélection de ces machines.

Je souhaite que ce document apporte un soutien efficace à l’enseignement de module de Turbomachines, et Je reste à l’écoute des critiques et des suggestions.


Ce cours traite quelques concepts de la discipline de l’aérodynamique des écoulements de fluide visqueux compressible. Quand un fluide se meuve à des vitesses comparables à sa vitesse de son, les variations en densités seront considérable et l’écoulement sera nommé compressible. Ce type d’écoulements est difficile de le réaliser pour les liquides, puisque la génération des vitesses soniques nécessite de hautes pressions de l’ordre de 1000 atm. Cependant dans les gaz, un doublement de pression peut causer un écoulement sonique, de ce fait que la science qui étudie l’écoulement compressible des gaz est souvent appelée Gazodynamique.